émissions de mercure de source anthropique en alliant
que du choix et de l’application des données météorologi-
judicieusement les programmes volontaires et les
ques et l’amélioration de l’assurance et du contrôle de la
programmes réglementaires.
qualité d’ensemble sont toutes des activités nécessaires.
Il faut améliorer et poursuivre la surveillance des paramè-
Un engagement à long terme s’impose pour l’améliora-
tres nécessaires à l’estimation des dépôts secs afin de
tion de la qualité, de la comparabilité et de la portée des
comprendre parfaitement la charge de mercure dans
mesures des sources de mercure et des concentrations
l’environnement. La surveillance à proximité des sources
dans le milieu ambiant, y compris les concentrations
est nécessaire pour mieux comprendre les chimie des
dans certains biotes et la disponibilité de données
panaches émis. L’accroissement de la couverture spatiale
météorologiques adéquates, de même qu’à l’égard du
et temporelle des activités de surveillance, surtout dans
soutien qui doit être accordé aux travaux de modélisation
l’eau et au-dessus de l’eau et en aval des régions urbaines,
connexes.
est un besoin qui a été cerné.
Les programmes canadiens et américains de mesure de la
On doit continuer de déterminer les concentrations de
teneur en mercure des poissons d’eau douce destinés à la
mercure chez les poissons d’eau douce et envisager une
consommation humaine doivent se poursuivre et il faut
surveillance plus étendue des poissons marins et des
améliorer les mesures actuelles des ressources alimen-
autres fruits de mer.
taires de la mer. Un soutien devrait être accordé au Mexique
pour la mise au point et le maintien de tels programmes.
1.5.5
Modélisation
Les spécialistes de la modélisation devraient dresser une
liste exhaustive des besoins en matière de mesure du mercure
L’élaboration de modèles à l’échelle de continents et de
qui sont au coeur de l’évaluation et du perfectionnement des
vastes régions doit prendre davantage en considération
modèles, en tentant parallèlement de rendre compte,
l’apport des sources mondiales aux réservoirs de mercure
suivant le cas, des charges mondiales dans leurs estima-
intérieurs. Il faudrait poursuivre la comparaison des
tions, particulièrement de l’apport des voies d’entrée
modèles et de leurs sorties.
transpacifiques et transarctiques au réservoir de mercure nord-
américain. Ces améliorations sont nécessaires pour qu’il
soit possible de prévoir et ensuite de confirmer l’effica-
1.5.6
Politiques
cité des mesures antipollution.
L’impact du mercure sur la santé humaine restera le
Les entités scientifiques et stratégiques des organismes
facteur déterminant des initiatives locales, régionales et
gouvernementaux doivent dialoguer davantage de façon à
mondiales de lutte contre les émissions de mercure. Les
ce que les politiques élaborées s’appuient sur les données
décideurs doivent évoluer dans un contexte d’incertitude,
scientifiques les plus récentes et les plus solides.
alors que les scientifiques doivent veiller constamment à
réduire cette incertitude et, dans la mesure du possible,
Il faut continuer d’étudier les effets possibles du mercure
parvenir à un consensus prudent avant de discuter avec
sur la santé humaine afin de disposer d’une information
les décideurs.
récente et pertinente et de viser à réduire davantage les
émissions de mercure de sources anthropiques.
Les inventaires des émissions de mercure (sources anthropi-
ques et naturelles), les apports mondiaux ainsi que les
Le Canada, les États-Unis et le Mexique doivent maintenir
mécanismes de dépôt humide et sec sont au nombre des
leur approche concertée et l’améliorer dans la mesure du
nombreux aspects qui doivent être mieux définis et caractéri-
possible par des programmes techniques conjoints en ce
sés. Les inconnues qui entourent ces questions pourraient
qui  concerne tous les aspects de la recherche et de
entraver davantage les interventions en matière de politiques.
l’élaboration des politiques qui se rapportent au mer-
Une certaine forme de consensus au sein de la communauté
cure.
scientifique quant à la gestion de ces inconnues serait très utile
pour l’élaboration des politiques.
Le dialogue sur le mercure entre la CMI et la Commission
de coopération environnementale doit être maintenu et il
Un dialogue soutenu entre les scientifiques et les respon-
faut profiter des possibilités d’interaction avec les autres
sables de l’élaboration des politiques au sein des organis-
organismes internationaux et intergouvernementaux,
mes environnementaux est considéré comme crucial pour
comme celles qui résultent de l’Évaluation mondiale du
l’avancement des connaissances et la conception de
mercure du Programme des Nations Unies pour l’environ-
politiques pertinentes et adaptées aux besoins.
nement.
On peut se procurer le compte rendu complet de l’atelier au
1.5.7
Recommandations issues de l’atelier
Bureau régional des Grands Lacs de la CMI ou aux bureaux de
la Commission de coopération environnementale.
Les trois pays, le Canada, les États-Unis et le Mexique,
doivent continuer de mettre l’accent sur la réduction des
26