Rapport du Conseil consultatif international sur la qualité de l’air
1.4
LA COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE ET LES DÉPďTS ATMOSPHÉRIQUES :
INTRODUCTION
parcours des substances émises (un, trois ou cinq jours) vers
1.4.1
Contexte
les lacs. Ces travaux et d’autres ont mené, en 1987, à l’ajout
1.3
L
de l’annexe 15, intitulée « Substances toxiques aéropor-
a Commission mixte internationale (CMI)) s’intéresse
1.4
tées Č, à l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands
depuis longtemps au transport et au dépôt par voie
Lacs.
atmosphérique de substances toxiques persistantes
dans le bassin des Grands Lacs. Au début des années 1980,
Steve Eisenreich et William Strachan, qui ont participé avec
TABLEAU 1
le Conseil de la qualité de l’eau des Grands Lacs aux
Polluants critiques identifiés par le Conseil de la qualité
premières évaluations de ce type, ont déterminé qu’environ
de l’eau des Grands Lacs
90 % de la charge de BPC dans le lac Supérieur pouvait être
d’origine atmosphérique. La charge de BPC dans les autres
Biphényles polychlorés totaux (BPC)
Grands Lacs pouvait, dans une proportion semblable, bien
DDT et  métabolites
que moindre, avoir la même origine.
Dieldrine
Dans son rapport de 1985, le Conseil de la qualité de l’eau
Toxaphène
des Grands Lacs dressait la liste des 11 polluants critiques.
Pour chacun de ces polluants, il existait des preuves ou
2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-p-dioxine (2,3,7,8-TCDD)
encore de fortes présomptions voulant que l’atmosphère
2,3,7,8-tétrachlorodibenzofuranne (2,3,7,8-TCDF)
était l’un des moyens de transport privilégiés. Suite à ce
Mirex
rapport, trois des conseils consultatifs de la CMI – le Conseil
de la qualité de l’eau des Grands Lacs, le Conseil consultatif
Mercure
scientifique des Grands Lacs et le Conseil consultatif
Plomb alkylé
international sur la qualité de l’air (CCIQA) – ont commencé
à produire le premier compte rendu binational des estima-
Benzo-a-pyrène
tions des émissions pour les 11 polluants critiques. Le
Hexachlorobenzène
CCIQA a également tracé une carte du phénomène indi-
quant les régions atmosphériques en fonction du temps de
Source : CMI-CQEGL, 1985
TABLEAU 2
Estimation du pourcentage des charges dans les Grands Lacs attribuables au dépôt atmosphérique
Polluant
Lac
Lac
Lac
Lac
Lac
Supérieur
Michigan
Huron
Érié
Ontario
a
a
a
a
a
DDT
97
98
97
22
31
a
b
d
a
a
a
a
Plomb
97  ; 64  ; 69
99
98
46
73
d
j
k
k
k
Mercure
73
> 80
a
b,c
d
a
a
a
a
BPC
90 ; ~ 95 ; 82
58
78
13
7
c
f
f
f
e
PCDD/PCDF
~ 100
50-100  (PCDD)
86
~ 40
5-35(PCDD)
f
e
e
~ 80
5-35  (PCDF)
< 5 (PCDF)
f
88
a
a
a
a
a
Benzo-a-pyrene
96
86
80
7 9
72
f
f
f
f
f
99
95
96
> 17
40
Hexachlorobezène
k
k
k
k
a
Mirex
~ 5
Références et notes :
a) Strachan et Eisenreich (1988), pourcentages des apports totaux; b) Hoff et al., (1996); c) perte nette de BPC dans
l’atmosphère de 1 600 kg/an, total des apports non atmosphériques d’environ 70 kg/an; d) Dolan et al., (1993); e) Pearson et al., (1998); f) Cohen et
al., (1995); j) Mason et Sullivan (1997); k) aucune estimation n’a pu être trouvée
21