particulier le charbon, à l’échelle planétaire fera augmenter
les rejets de mercure, ce qui pourrait avoir des répercussions
Le mercure demeure très néfaste pour la santé des
négatives sur la région des Grands Lacs. Les tendances des
consommateurs  de  poisson  et  celle  des  espèces
concentrations de mercure chez les poissons et dans les
sédiments de petits lacs de l’intérieur pourraient constituer
sauvages. Aux États-Unis, le nombre d’avis publics
d’importantes sentinelles et servir à prévoir les problèmes de
sur  la  consommation  de  poisson  ayant  trait  au
contamination par le mercure dans le bassin.
mercure  (2  242)  dépasse  largement  le  nombre
Comme les concentrations de mercure chez les poissons
sont encore supérieures aux niveaux oť celui-ci serait
1.3
d’avis  concernant  d’autres  substances  chimiques
entièrement inoffensif pour les humains et les espèces
(U.S. EPA, 2001a). Étant donné la contamination
sauvages, il faut intensifier la réduction des apports et des
charges. Étant donné la grande valeur nutritive des poissons,
généralisée du poisson de sport par le mercure, les
cette réduction aura un effet positif intrinsèque sur tous les
États  du  bassin  des  Grands  Lacs  et  l’Ontario
consommateurs.
diffusent des avis généraux sur la consommation
Besoins en matière de recherche sur la santé
de  poisson  qui  couvrent  l’ensemble  des  eaux
Il faudrait mener des enquêtes auprès des grands consom-
intérieures (U.S. EPA, 2002a; Ontario Ministry of
mateurs de poisson d’Amérique du Nord fortement exposés
au mercure. On pourrait obtenir des précieuses données
the Environment, 2002).
épidémiologiques sur les similitudes et les différences entre
d’autres études des effets du mercure sur la santé ainsi que
des effets de co-contaminants, comme les BPC et le sélé-
les poissons de sport prédateurs de grande taille comme le
nium. Il existe une seule étude importante des effets sur la
doré jaune (MDEQ, 2003; Day, 2003). Il faudrait examiner
santé de l’exposition à la fois aux BPC et au mercure
les sédiments et les sols des rives dans les secteurs préoccu-
(Grandjean et al., 1997). La fourchette qui sépare la dose
pants oť la teneur en mercure des poissons est élevée et oť
de référence établie par l’EPA des États-Unis et le niveau de
il existe ou existait des sources industrielles de ce métal.
risque minimal de l’Agency for Toxic Substances and Disease
Registry pour l’exposition chronique au mercure par voie
En dehors de la région des Grands Lacs, le mercure pose un
orale traduit l’incertitude concernant les autres
problème dans les lacs de l’intérieur, surtout ceux oť les
contaminants observés avec le mercure.
conditions favorisent la méthylation du mercure
(Weiner, 2002). L’acidité de l’eau accroît la méthylation et la
Davantage d’information est nécessaire sur les rapports
biodisponibilité du mercure (National Research
entre, d’une part, les sources de mercure et, d’autre part,
Council, 2000; Weiner, 2002). Les charges d’oxydes d’azote
l’exposition des êtres humains et les effets sur la santé. Il
et de soufre dans ces lacs peuvent être d’importants facteurs
serait utile de recueillir des données concernant les effets sur
d’acidification. Le déboisement, les milieux humides, la taille
la santé du mercure depuis la naissance jusqu’à la mort.
des bassins hydrographiques et les pressions de pêche
influent également sur les concentrations de mercure chez
Au stade de l’élaboration des protocoles de recherche sur
les poissons (Lucotte, 2003). Selon toute vraisemblance, les
l’hygiène de l’environnement, il devrait y avoir coordination
sources de combustion et les charges atmosphériques
entre les auteurs des recherches touchant l’Amérique du
dominent les apports de mercure dans la majorité des lacs
Nord, y compris ceux qui travaillent dans l’Arctique. Par
de l’intérieur (U.S. EPA, 1997a).
ailleurs, il faudrait réévaluer les données sur la santé
conservées par les administrations gouvernementales afin de
Les espèces sauvages subissent aussi les attaques du mer-
déterminer si l’on pourrait mieux les organiser de manière à
cure. Ainsi, on a observé une baisse du taux de reproduction
pouvoir les extraire.
de plongeons de lacs du Minnesota, de l’est du Canada et de
l’Ontario oť les concentrations de ce métal chez les poissons
Pour mieux comprendre les associations neurologiques
dépassent 0,4 ppm (Barr, 1986; Meyer et al., 1998;
potentielles et les autres effets sur la santé propres à
Kenow, 2003; Weiner, 2002).
l’exposition au mercure chez les grands consommateurs de
poisson, dont ceux qui vivent près des secteurs préoccu-
Il existe très peu d’information sur les tendances des
pants oť la teneur en mercure des poissons est élevée, il faut
concentrations de mercure dans l’environnement, car on n’a
disposer d’information prospective sur les concentrations de
pas recueilli des données dans le but de dégager de telles
ce métal dans les cheveux des mères et le sang des cordons
tendances. Une baisse progressive des concentrations chez
ombilicaux au moment de la naissance. Des études de suivi
des poissons comme l’éperlan et dans les sédiments des
menées auprès de nourrissons et d’enfants permettraient de
eaux non abritées des Grands Lacs a été observée
déterminer s’il existe des rapports de cause à effet eu égard à
(U.S. EPA, 2003a). C’est encourageant, mais il ne faudrait
l’exposition au mercure. Il pourrait être difficile d’effectuer
pas relâcher la vigilance car, faute de mesures antipollution,
des études rétrospectives des cas de paralysie cérébrale
l’augmentation du recours aux combustibles fossiles, en
19