1.2
UNE APPROCHE ÉCOSYSTÉMIQUE À L’ÉTUDE DES EFFETS DU MERCURE SUR LA SANTÉ
DANS LE BASSIN DES GRANDS LACS
E
n 1998, les responsables du programme Grands Lacs :
Impact sur la santé de Santé Canada ont réuni des
La  masse  totale  de  mercure  présente  dans
données et produit des statistiques établissant des
liens possibles entre la mortalité, la morbidité et des
l’atmosphère  serait  de  5 000  à  6 000  tonnes
anomalies congénitales et la pollution dans les secteurs
préoccupants. La paralysie cérébrale a été incluse en raison
métriques  (Fitzgerald  et  Watras,  1989),  dont
de son association avec l’exposition de populations au
environ  la  moitié  serait  d’origine  anthropique
méthylmercure à Minamata, au Japon, dans les années 1950
et en Iraq dans les années 1960 et 1970. Les rapports de
(Lindqvist et al., 1991).
Santé Canada révélaient des augmentations statistiquement
significatives des taux d’hospitalisation pour cause de
paralysie cérébrale dans certains secteurs préoccupants en
gazeux réactif est très soluble dans l’eau et, partant, retiré
comparaison du reste de l’Ontario. En outre, dans plusieurs
efficacement de l’atmosphère par dépôt humide (Fogg et
de ces secteurs, le mercure a déjà été abondamment utilisé à
Fitzgerald, 1979; Mason et al., 1994). Le mercure
des fins industrielles, surtout pour la fabrication de chlore et
particulaire, quant à lui, est retiré de l’atmosphère par dépôt
d’hydroxyde de sodium.
sec (Keeler et al., 1995). Une fois déposé, le mercure
aboutit en majeure partie dans des systèmes aquatiques à la
Le mercure (Hg) est un métal lourd et un élément d’origine
suite du dépôt direct et du transfert entre les écosystèmes
naturelle qui a contaminé l’environnement après avoir été
terrestres et les écosystèmes aquatiques (Mierle et
mobilisé sous l’influence d’activités humaines. Bon nombre
Ingram, 1991). Les effets du mercure sur les poissons, les
d’activités causent la pollution d’échelle planétaire par le
oiseaux et les mammifères qui se nourrissent de poisson
mercure, dont les suivantes : incinération de déchets
contaminé suscitent d’importantes préoccupations (Wiener
urbains, bržlage de charbon à forte teneur en soufre
et al., 2003). Nos préoccupations quant aux incidences de
contenant du cinabre (HgS) dans des centrales électriques,
ce métal sur la santé publique et les espèces sauvages se
fusion des métaux, production de chloralcali, extraction de
rapportent à l’exposition à la forme méthylée, le MMHg.
l’or et, dans le passé, utilisation de fongicides renfermant du
Dans les milieux anaérobies, dont les sédiments des lacs, le
mercure dans de la peinture au latex et fabrication de pâtes
mercure est transformé en MMHg sous l’action des microbes,
et papiers. Les concentrations atmosphériques de mercure
en particulier les bactéries sulforéductrices. Le MMHg se
ont atteint un sommet dans les années 1960 et 1970, mais
diffuse dans la colonne d’eau, oť il peut être capté par les
elles baissent depuis (Engstrom et Swain, 1997). Selon des
poissons et s’accumuler dans leurs tissus musculaires en se
estimations, les activités humaines contribuent à hauteur de
liant aux groupes thiol. Il constitue la forme la plus toxique
70 à 80 % aux émissions annuelles totales de mercure dans
du mercure et il cause des problèmes neurologiques,
l’atmosphère (Fitzgerald, 1995), et plus de 95 % du
hépatiques et rénaux, ainsi que des effets
mercure atmosphérique en phase vapeur est du mercure
neurodéveloppementaux chez les enfants (Davidson et al.,
élémentaire. Il existe un cycle redox et un échange très
2000; Grandjean et al., 1997; National Research Council,
dynamiques entre les océans et l’atmosphère (Mason et
2000). On a également décelé des effets sur le système
Sullivan, 1997). Le reste du mercure présent est sous forme
reproducteur chez des poissons et des espèces sauvages
de mercure gazeux réactif oxydé, de complexes particulaires
piscivores (Hammerschmidt et al., 2002; Scheuhammer,
de mercure bivalent et de mercure monométhylé (MMHg)
1991). Aux États-Unis, 45 États préviennent la population
(Stratton et Lindberg, 1995a et 1995b). La masse totale de
contre la consommation illimitée de poissons d’eau douce à
mercure présente dans l’atmosphère serait de 5 000 à 6 000
cause de leur forte teneur en MMHg. En outre, la Food and
tonnes métriques (Fitzgerald et Watras, 1989), dont environ
Drug Administration des États-Unis a publié un avis sur la
la moitié serait d’origine anthropique (Lindqvist et al.,
consommation de cinq espèces de poissons océaniques de
1991).
pêche commerciale relatif au mercure. La dose limite de
mercure jugée acceptable par l’EPA des États-Unis est de 0,1
À l’état élémentaire, le mercure se distingue par une faible
µg/kg de poids corporel par jour, seuil qui a été corroboré
réactivité et un long temps de séjour dans l’atmosphère, oť
récemment par les résultats d’une étude indépendante de la
il peut donc se mélanger à l’échelle planétaire. Le mercure
National Academy of Sciences de ce pays (National Research
Council, 2000).
16