Rapport du Conseil consultatif scientifique des Grands Lacs
1.1
EFFETS DU MERCURE SUR LA SANTÉ DANS LE BASSIN DES GRANDS LACS : INTRODUCTION
D
epuis sa création, le Conseil consultatif scientifique
Des évaluations plus détaillées des apports selon les sources
1.1
des Grands Lacs (CCSGL) s’est toujours préoccupé
et une spéciation du mercure s’imposent pour mieux
des effets du mercure sur la santé. On peut observer
comprendre les contributions du mercure et mieux cibler les
à l’échelle locale, régionale et planétaire la présence de
activités de réduction des apports, en particulier à partir de
mercure d’origine humaine, qui s’ajoute aux quantités
l’atmosphère. Les teneurs en mercure des poissons sont
présentes dans l’environnement à l’état naturel. Une fois
encore supérieures au seuil des concentrations dangereuses
entré dans la biosphère, le mercure est soumis à un cycle
pour la santé humaine et animale, de sorte qu’il faut intensi-
continu; dans l’eau, il peut être converti en méthylmercure
fier le travail de limitation des apports et des charges, dont
et soumis à une bioamplification jusqu’à des concentrations
ceux résultant de la combustion de charbon. Plus de 2 000
toxiques à mesure qu’il progresse vers le sommet de la
avis sur la consommation de poisson relatifs au mercure ont
chaîne alimentaire. Il produit des effets négatifs sur la santé,
été diffusés au Canada et en Ontario, ce qui démontre hors
entre autres de subtils symptômes neurologiques à de faibles
de tout doute la nécessité de réduire les émissions de ce
doses chez des consommateurs de poisson. Ce métal
métal. Il faudrait mener des études épidémiologiques
demeure un important sujet d’inquiétude sur le plan de la
prospectives et rétrospectives auprès des grands consomma-
santé, comme en témoignent les avis sur la consommation
teurs de poisson et de leurs bébés dans les secteurs préoccu-
de poisson diffusés partout dans les États du bassin des
pants et d’autres endroits dans le bassin des Grands Lacs afin
Grands Lacs et en Ontario.
d’accroître les connaissances sur les effets neurodéveloppe-
mentaux liés au mercure et aux contaminants qui leur sont
associés, tels les BPC.
Plus de 2 000 avis sur la consommation de poisson
relatifs au mercure ont été diffusés au Canada et
en Ontario, ce qui démontre hors de tout doute la
nécessité de réduire les émissions de ce métal.
15