CONSEIL INTERNATIONAL CONSULTATIF SUR LA QUALITÉ DE L’AIR
1.6
APPLICATION DU MODéLE NOAA-HYSPLIT AU TRANSPORT ET AU DÉPďT DU MERCURE
DANS LES GRANDS LACS
Le CCSGL présente les recommandations suivantes à la CMI.
Il est recommandé que tout soit mis en œuvre pour accroître l’exactitude et la précision des inventaires
d’émissions aux États-Unis, au Canada et sur l’ensemble de la planète, notamment en ce qui concerne la
différentiation des espèces. Il serait particulièrement utile que les États-Unis et le Canada coordonnent les
efforts qu’ils consacrent à la production de ces inventaires, de sorte que ces derniers soient essentiellement
uniformes et compatibles pour une même année de référence.
Il est recommandé d’appuyer la poursuite d’activités de surveillance approfondie des conditions ambiantes,
y compris le parachèvement des améliorations aux moyens récemment mis en place au sein du Réseau de
mesure des dépôts atmosphériques pour mesurer le mercure. Il est aussi recommandé de faire le
nécessaire pour que tous les relevés de mesures soient accessibles aussi rapidement que possible une fois
terminés.
Une étude portant sur la comparaison des méthodes nord-américaines de modélisation, comparable à celle
qui est en cours en Europe, pourrait favoriser l’amélioration des modèles de transport atmosphérique et
accroître la confiance qu’on accorde à leurs résultats ainsi qu’aux relations établies grâce à eux. Il est
recommandé de prévoir, dans le cadre de la comparaison des modèles, d’apporter des améliorations aux
bases de données sur les émissions, et de constituer un ensemble de données exhaustif sur les conditions
ambiantes.
Il est recommandé que, à la suite de la comparaison des modèles entre eux et avec des données de mesure,
ces modèles soient utilisés pour prédire l’effet potentiel, sur le dépôt atmosphérique, des programmes de
restriction des émissions de mercure actuellement à l’étude aux États-Unis et au Canada.
10