RECOMMANDATIONS À LA CMI
1.1
Les 29 recommandations qui suivent ont été développés par le Conseil de la qualité de l’eau
des Grands Lacs, le Conseil consultatif scientifique des Grands Lacs, le Conseil des directeurs
de recherche des Grands Lacs et le Conseil consultatif international de la qualité de l’air.  Elles
sont soumises à la Commission mixte internationale pour examen.  Veuillez vous référer aux
chapitres indiqués pour obtenir tous les détails sur chacune des différentes recommandations.
CONSEIL DE LA QUALITÉ DE L’EAU DES GRANDS LACS
Le CQEGL présente les recommandations suivantes à la CMI :
6.2
CHANGEMENTS DANS L’ÉCOSYSTéME ET ÉPIDÉMIE DE BOTULISME DE TYPE E
DANS LE LAC ÉRIÉ
que les parties réservent les fonds nécessaires pour appuyer la recherche supplémentaire en vue de caracté-
riser les changements survenant dans le lac Érié et de favoriser la prise de décisions éclairées en matière de
programmes et de politiques.
que les deux gouvernements fédéraux approuvent le financement de base pour la mise en oeuvre d’un
programme de surveillance et de suivi.
que les gouvernements du Canada et des États-Unis maintiennent leur financement des programmes de
recherche sur le botulisme de type E en vue de faciliter la prise de décisions éclairées en matière de pro-
grammes et de politiques.
2.3
CONSULTATIONS À L’ÉGARD DU PLAN D’ACTIONS CORRECTRICES
DU PORT DE HAMILTON
que le Canada et l’Ontario continuent d’offrir du soutien administratif et financier dans le cadre du plan
d’actions correctrices pour le port de Hamilton.
que les gouvernements du Canada et de l’Ontario s’engagent à former un partenariat financier tripartite,
avec la ville de Hamilton, en vue de financer la modern-isation des installations de traitement des eaux
usées;
que les gouvernements du Canada et de l’Ontario s’engagent à former un partenariat financier en vue de
l’assainissement rapide des sédiments contaminés.
2.4
CONSULTATIONS À L’ÉGARD DU PLAN D’ACTIONS CORRECTRICES
POUR LE SECTEUR DE DÉTROIT
que l’État du Michigan et le gouvernement des États-Unis jouent un rôle plus actif dans le processus des
PAC, en offrant une orientation ferme et visible ainsi que le financement de base nécessaire pour la planifi-
cation et la mise en oeuvre des programmes d’assainissement dans le cadre des PAC pour les rivières Rouge
et Clinton ainsi que pour portion américaine de la rivière Detroit.
6