Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes

La CMI sollicite des commentaires sur une approche binationale de prévention de la pollution des Grands Lacs par les microplastiques

2016/10/12

La Commission mixte internationale (CMI) invite le public à commenter ses Recommandations préliminaires sur les microplastiques dans les Grands Lacs, document qui présente des solutions binationales, scientifiques, politiques et éducatives à la pollution par les microplastiques. Le public peut formuler des commentaires en ligne ou par courriel [Commission@ottawa.ijc.org ou Commission@washington.ijc.org] jusqu’au 10 novembre 2016.

Des microplastiques parviennent aux Grands Lacs sous diverses formes et par des voies multiples, notamment dans les eaux usées, les rejets d’industries manufacturières et les eaux de ruissellement. Ils pénètrent dans les lacs sous forme de débris déjà petits (p. ex. microbilles de plastique provenant de produits cosmétiques, pastilles de préproduction, déchets de procédés de fabrication et microfibres qui se sont détachées de textiles à base de plastique) ou de déchets de plastique de plus grande taille comme des pailles ou des sacs qui se décomposent ensuite en petites particules de plastique. Dans les lacs, les microplastiques peuvent être ingérés par des poissons et d’autres organismes aquatiques. Ces particules peuvent nuire aux espèces aquatiques et pourraient être transmises aux humains qui consomment ces espèces.

La CMI reconnaît que les microplastiques constituent une menace pour l’écosystème des Grands Lacs et la santé humaine. Les recommandations proposées traduisent les importantes lacunes dans les connaissances nécessaires pour déterminer les causes et les impacts des microplastiques. Voici les quatre recommandations de la CMI :

  • Élaborer un plan binational de prévention de la pollution qui prévoit plusieurs approches et outils.
  • Effectuer une surveillance binationale, normalisée et axée sur la science ainsi que de la recherche sur le cycle de vie des produits, les répercussions sur la santé de l’environnement et des humains et les meilleures pratiques de prévention.
  • Conseiller aux gouvernements concernés d’analyser, de promouvoir et de soutenir les programmes existants et efficaces de réduction et de prévention de la pollution.
  • Promouvoir le financement de programmes locaux d’éducation et de sensibilisation et d’organisations vouées à la réduction et à la prévention de la pollution

Selon Gordon Walker, président de la Section canadienne de la CMI, la pollution des Grands Lacs par les microplastiques constitue un problème qui ne doit plus être ignoré, mais la bonne nouvelle, c’est que cette pollution est entièrement évitable, et les recommandations présentées par la CMI sont raisonnablement réalisables.

Lana Pollack, présidente de la Section américaine de la CMI a déclaré : « Pour une fois, le Canada et les États‑Unis ont l’occasion de prendre des mesures préventives plutôt que de réagir après qu’un problème ait causé de graves dommages à l’écosystème. La Commission demande au public et au secteur privé de formuler des recommandations judicieuses visant à prévenir la pollution par les microplastiques. ».

Les quatre recommandations préliminaires sont fondées sur l’examen par la Commission des conclusions et recommandations issues d’un atelier d’experts représentants un large éventail de secteurs. L’atelier a été organisé par la Commission en avril 2016, et le rapport final sur l’atelier est accessible en ligne ici Rapport de l’atelier sur les microplastiques dans les Grands Lacs (en anglais).

La Commission souhaite obtenir des commentaires du public qui répondent aux questions suivantes :

  1. Les recommandations sont‑elles judicieuses?
  2. Négligent-elles des considérations importantes?
  3. Avez‑vous des exemples pertinents de considérations importantes concernant votre collectivité ou votre entreprise?

Les commentaires du public serviront à préciser les recommandations définitives aux gouvernements du Canada et des États‑Unis.

Personnes-ressources :

Michael Toope
613-947-1420
toopem@ottawa.ijc.org

Frank Bevacqua
202-736-9024
bevacquaf@washington.ijc.org

Sally Cole-Misch
519-257-6733
colemischs@windsor.ijc.org