Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes

La Commission mixte internationale lance une nouvelle étude sur les inondations dans le bassin du lac Champlain et de la rivière Richelieu

2016/09/15

Les gouvernements du Canada et des États-Unis ont demandé à la Commission mixte internationale (CMI) de poursuivre ses enquêtes sur les causes, les répercussions, les risques et les solutions associés aux inondations dans le bassin du lac Champlain et de la rivière Richelieu. Les gouvernements ont demandé à la CMI de mettre en œuvre l’Option B de son Plan d’étude pour la détermination des mesures visant à atténuer les inondations et leurs répercussions dans le bassin versant du lac Champlain et de la rivière Richelieu de 2013.

Les nouvelles recherches de la CMI sur le bassin porteront sur les éléments suivants :

  • Causes et effets des inondations passées
  • Pratiques de gestion exemplaires et stratégies d’adaptation relatives à la plaine inondable
  • Système de prévision et de cartographie des inondations en temps réel 
  • Perception sociale et politique des mesures structurelles et d’autres mesures d’atténuation
  • Incidence de la gestion des inondations et des mesures d’atténuation sur les écosystèmes, l’utilisation de l’eau, l’environnement bâti et l’agriculture
  • Analyse et modélisation des données                                                                            .

Les nouveaux travaux de la CMI dans ce domaine seront fondés sur son rapport de décembre 2015 aux gouvernements intitulé Système de prévision en temps réel des inondations et de cartographie des plaines inondables pour le bassin du lac Champlain et de la rivière Richelieu et l’Outil de cartographie des inondations.

Au cours des six prochains mois, la CMI établira un groupe d’étude binational sur le lac Champlain et la rivière Richelieu composé d’experts qui sera dirigé par la CMI et qui sera chargé de la mise en œuvre et de la surveillance des plans de recherche, de la sensibilisation et de la mobilisation des intervenants, de la rédaction de rapports et de la formulation de recommandations au CMI. À la fin de la période d’étude de cinq ans, les travaux du groupe d’étude serviront à la rédaction du rapport de la CMI aux gouvernements, qui comprendra un résumé des résultats de recherche et des recommandations.

La Commission mixte internationale a été créée par le Traité des eaux limitrophes de 1909 pour aider le Canada et les États-Unis à prévenir et à résoudre les différends au sujet de l’utilisation des eaux que se partagent les deux pays. Selon le Traité, la CMI est responsable de régir l’utilisation des eaux communes, d’enquêter sur les problèmes transfrontaliers et de recommander des solutions aux deux gouvernements.

Personnes-ressources

Washington

Frank Bevacqua
202-736-9024
BevacquaF@Washington.ijc.org

Ottawa

Michael Toope
613-947-1420
Toopem@Ottawa.ijc.org