Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes

La Commission nomme des membres locaux au Conseil international de contrôle du lac Osoyoos

2015/10/01

La Commission mixte internationale (CMI) est heureuse d’annoncer qu’elle a nommé deux résidants des États-Unis et deux résidants du Canada, tous de la région du lac Osoyoos, à son Conseil international de contrôle du lac Osoyoos.

« La CMI est convaincue que les personnes qui habitent et travaillent dans le bassin versant doivent avoir leur mot à dire, en particulier dans le bassin versant du lac Osoyoos où de nombreux usages sont à considérer, dont les besoins en matière d’irrigation, la protection des rives et les répercussions sur les pêches », a indiqué Richard Morgan, commissaire canadien. 

« Nous sommes particulièrement heureux d’avoir quatre membres locaux importants qui apportent beaucoup de connaissances sur les collectivités du lac Osoyoos et sur les enjeux qui les concernent », a affirmé le commissaire américain Rich Moy.

M. John Arterburn a travaillé pour les Confederated Tribes of the Colville Reservation, Fish and Wildlife Department, pendant 14 ans. Au cours de ces années, il s’est fait un ardent défenseur des ressources en poissons du bassin de la rivière Okanogan. En raison de son travail en tant que chercheur principal pour le programme de surveillance et d’évaluation du bassin de l’Okanogan, il est constamment mis au courant des derniers développements touchant les changements dans les débits, l’habitat et les poissons. 

M. Ford Waterstrat d’Oroville, Washington, habite le bassin du lac Osoyoos depuis 60 ans. En tant que président de l’association du lac Osoyoos, il s’est évertué à améliorer la qualité de l’eau dans le lac. Ses efforts de gestion des plantes aquatiques envahissantes comprennent l’obtention de deux subventions de l’État de Washington, d’un total de 50 000 $, pour réaliser un relevé des plantes aquatiques envahissantes dans le lac et rédiger un plan exhaustif, ainsi que le traitement du lac contre le myriophylle.

Mme Sue McKortoff, mairesse de la municipalité d’Osoyoos, en Colombie-Britannique, est une riveraine qui apporte de vastes connaissances sur les enjeux et les intérêts de la collectivité qui seront utiles pour la gestion du lac Osoyoos. La mairesse McKortoff est également en lien avec des administrations régionales et des organismes de planification dans le bassin de l’Okanagan grâce à son poste au Conseil du district régional Okaganan-Similkameen et au conseil d’administration de la régie des eaux du bassin, l’Okanagan Basin Water Board. 

Mme Anna Warwick-Sears, directrice générale de la régie des eaux du bassin, l’Okanagan Basin Water Board, détient un doctorat en biologie et une expérience appréciable dans la direction d’activités et d’études sur la gestion de l’eau dans le bassin de l’Okanagan. Le mandat de l’Okanagan Basin Water Board comprend le lac Osoyoos.

Le Conseil international de contrôle du lac Osoyoos (le Conseil) a été mis sur pied par la CMI en septembre 1946 pour veiller à la mise en œuvre des dispositions de son ordonnance portant sur la modification et l’exploitation du barrage Zosel, à la décharge du lac Osoyoos. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Web du Conseil au http://ijc.org/en_/iolbc/Home (en anglais seulement). 

La Commission mixte internationale a été créée en vertu du Traité des eaux limitrophes de 1909 pour aider les gouvernements du Canada et des États-Unis à prévenir et à résoudre les différends au sujet des eaux qu’ils se partagent. Consulter le site Web www.ijc.org pour plus de renseignements.

Pour renseignements :

Nick Heisler                        Ottawa                613-992-8367                    heislern@ottawa.ijc.org

Frank Bevacqua                Washington        202-736-9024                    bevacquaf@washington.ijc.org