Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes
Abonnez-vous pour recevoir des notifications de nouveaux articles.
Abonnez-moi
Go Back

Des anecdotes de l’Ouest pour le projet Watermarks

IJC admin | 2017/11/22

Par Jeff Kart

                                                            

 

Depuis plus d’un an, le bulletin d’information « Connexion Grands Lacs » fait ressortir les contributions au projet Watermarks (Anecdotes sur les Grands Lacs) – pour les lacs Huron, Ontario, Michigan, Érié et Supérieur. Mais ces anecdotes présentées sous forme de vidéos ou de témoignages écrits ne sont que le commencement de ce projet.

Le programme Sentinelle du lac Ontario (Lake Ontario Waterkeeper) recueille des Anecdotes sur les Grands Lacs depuis 2015, et ces témoignages couvrent toute l’Amérique du Nord et la planète. Le projet Watermark est une initiative qui vise à colliger et à archiver de vraies histoires concernant les types de liens entretenus par des personnes avec les eaux. La CMI travaille avec le programme Sentinelle du lac Ontario à recueillir des anecdotes sur les Grands Lacs pour le projet Watermarks.

Examinons des soumissions de l’extérieur de la région des Grands Lacs au profit du bulletin « Entre deux eaux » de la CMI, plus particulièrement dans la partie ouest de la bande transfrontalière qui longe la frontière canado-américaine. Si vous cherchez des anecdotes de votre région, veuillez consulter cette carte interactive. Et soumettez votre contribution.

Les « marqueurs rouges » indiquent les emplacements d’origine des anecdotes communiquées par des personnes de partout en Amérique du Nord pour le projet Watermarks. Mention de source : Lake Ontario Waterkeeper
Les « marqueurs rouges » indiquent les emplacements d’origine des anecdotes communiquées par des personnes de partout en Amérique du Nord pour le projet Watermarks. Mention de source :
Lake Ontario Waterkeeper

Les témoignages présentés ci-dessous sont des réflexions sur des cours d’eau situés en Colombie-Britannique, dans l’État du Montana, et à la frontière de l’Alberta et de la Saskatchewan.

Chris YoungChris Young, résident de la Colombie-Britannique, se souvient du temps passé chaque été à la résidence familiale au lac Cultus, alors qu’il était enfant, et aujourd’hui, avec ses propres enfants. « Ce que j’adore, est le petit matin de la première journée de la première fin de semaine passée au lac, lorsque nous ouvrons le robinet. L’eau est la plus fraîche et la plus délicieuse que vous pouvez imaginer ».

Stephan Joyu se souvient de sa première expérience de la pêche à la mouche, lorsqu’il a lancé sa ligne dans la rivière Flathead, au Montana. « J’ai toujours beaucoup aimé ce grand lac et ses vastes eaux libres, à cause du sentiment de paix que je ressentais en ce lieu. Depuis ce temps, j’ai vécu dans de grandes métropoles la majeure partie de ma vie. Lorsque je vois une étendue libre, je me sens très calme et en paix avec moi-même ».

Theresa McClenaghan adore le sud de la rivière Saskatchewan, à la frontière entre l’Alberta et la Saskatchewan, « un véritable trésor de la biodiversité. » Lorsqu’elle était enfant, elle a été fortement impressionnée par le mélange de parfums sucrés des fruits de cactus avec celui des cerisiers à grappes et par « la rivière serpentant dans les deux directions à perte de vue, mais appartenant à ce paysage surnaturel qui est traversé par les prairies et les badlands depuis plus d’un millénaire ».

Jeff Kart est directeur de rédaction des bulletins d’information de la CMI, « Connexion Grands Lacs » (mensuel) et « Entre deux eaux » (trimestriel).

0 Responses to Des anecdotes de l’Ouest pour le projet Watermarks