Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes
Abonnez-vous pour recevoir des notifications de nouveaux articles.
Abonnez-moi
Go Back

« Oh oui! Voilà comment ça fonctionne! » – Outils de visualisation des débits d’eau

IJC admin | 2017/08/14

Par Jeff Kart

 

 

Regarder les chiffres dans un tableur, c’est une chose. Mais, expliquer la signification de ces chiffres en est une autre, plus particulièrement lorsqu’il s’agit de visualiser des débits d’eau.

Les scientifiques peuvent faire le suivi des débits d’eau et les analyser. Toutefois, l’objectif des projets réalisés par les groupes d’étude est de rendre les données vivantes, y compris le Groupe d’étude international sur les courbes d’exploitation du lac à la Pluie et du lac Namakan.

« Certaines conditions hydrauliques complexes existantes en amont du barrage international peuvent limiter considérablement les modes de gestion des niveaux du lac à la Pluie. Cette situation peut être difficile à expliquer à un non‑spécialiste, et un outil de visualisation peut faciliter la compréhension de ces questions », fait remarquer Wayne Jenkinson, ingénieur‑conseil principal, section canadienne de la CMI.

Voici le barrage entre Fort Frances, en Ontario, et la ville d’International Falls, au Minnesota. Deux vidéos sont utilisées par le Groupe d’étude pour expliquer la façon dont le débit sortant du lac à la Pluie est géré, ainsi que les facteurs et les forces naturelles qui ont des incidences sur les niveaux d’eau et les débits.

La première vidéo présente les caractéristiques de la rivière à la Pluie et du lac à la Pluie, qui ont des incidences sur le débit d’eau; elle explique aussi comment les caractéristiques des canaux exercent une influence sur la régulation des niveaux d’eau de la rivière et du lac dans le cours supérieur de la rivière à la Pluie.

English

French

Understanding Rainy Lake and Rainy river Outflow

Aperçu des débits sortants du lac à la Pluie et de la rivière à la Pluie

 

La seconde vidéo précise les limites de la capacité du barrage international à ajuster le débit d’eau sortant du lac à la Pluie.

 

Une troisième vidéo est en voie de réalisation et servira à guider l’utilisateur au moyen d’un outil interactif lui permettant de prendre le contrôle virtuel du barrage et d’avoir l’expérience des incidences de l’ouverture ou de la fermeture des 15 vannes de la structure. L’outil se trouve ici.

Selon Charlene Mason, membre américaine du Rainy-Lake of the Woods Watershed Board du Minnesota (Conseil du bassin versant du lac à la Pluie et du lac des Bois), ces vidéos ont connu un franc succès. Elles aident à expliquer les contraintes de la gestion de l’eau, y compris à Ranier Rapids, à l’endroit où la rivière commence et juste en amont du barrage à l’ancien site de Koochiching Falls.

« Il arrive un moment où on ne peut rien faire, fait remarquer Mason. Des inondations se produisent de temps à autre, et les responsables de l’exploitation des barrages mettent tout en œuvre compte tenu de la structure de la rivière. »

Mason signale que les participants aux réunions publiques ont indiqué que les vidéos aident à expliquer les tenants et les aboutissants de la gestion de l’eau. « J’ai entendu des gens s’exclamer : « Oh oui! Voilà comment ça fonctionne! Je comprends un tout petit peu mieux maintenant. »

Jenkinson ajoute que l’outil de simulation a aussi été présenté lors des réunions publiques, où les personnes mentionnent qu’elles l’ont utilisé tout en constatant qu’il existe une limite à ce que les responsables de l’exploitation des barrages peuvent faire pour régulariser les niveaux d’eau.

Ivana Vouk, agente de recherche du Conseil national de recherches Canada, fait savoir que son organisation contribue à d’autres projets de visualisation pour aider les groupes d’étude de la CMI. L’un de ces outils est le prototype d’un tableau de bord indiquant les précipitations et les niveaux d’eau historiques et en temps quasi réel dans le bassin versant du lac à la Pluie et du lac des Bois.

« L’idée générale est que tout membre de la collectivité de ce bassin versant peut consulter en ligne et avoir un aperçu de ce qui se passe actuellement dans son sous‑bassin », explique Vouk. Cela comprend la visualisation de données intégrées sur les précipitations et les niveaux d’eau, qui sont issues de sources canadiennes et américaines.

Voir aussi : Audiences publiques et période de consultation publique de la CMI sur les modifications aux courbes d’exploitation du lac à la Pluie et du lac Namakan.

Jeff Kart est le directeur de la rédaction des bulletins d’information de la CMI « Connexion Grands Lacs » et « Entre deux eaux ».

0 Responses to « Oh oui! Voilà comment ça fonctionne! » – Outils de visualisation des débits d’eau