Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes
Abonnez-vous pour recevoir des notifications de nouveaux articles.
Abonnez-moi
Go Back

La conférence annuelle des professionnels de l’eau met en valeur la coopération transfrontalière

IJC admin | 2017/08/14

Paul Allen, CMI                          

 

 

Des centaines de professionnels de l’eau se sont assemblés à la conférence annuelle de l’Association canadienne des ressources hydriques (ACRH) en juin, à Lethbridge, en Alberta. La conférence de trois jours les a réunis sur la rive accidentée de la rivière Oldman pour une mise en commun des informations sur tous les aspects de la gestion de l’eau et des meilleures pratiques en la matière. Ils ont écouté les allocutions de grands experts du Canada et des États-Unis et assisté à des séances simultanées qui ont porté, notamment, sur les défis posés par les ressources hydriques communes, la qualité de l’eau, la modélisation et l’évolution des politiques et de la réglementation.

La CMI a parrainé la conférence, dont le thème « L’eau, une richesse continentale » lui tient à cœur.

Évidemment, la Commission était bien représentée à Lethbridge, par le commissaire américain Rich Moy et le personnel des bureaux de section qui se trouvent à Ottawa, en Ontario, et à Washington D.C. Des membres des conseils de la CMI étaient aussi présents, dont certains du Conseil consultatif des professionnels de la santé, du Conseil international de la rivière Rouge, du Groupe d’étude international sur les courbes d’exploitation du lac à la Pluie et du lac Namakan et du Comité de gestion adaptative des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent.

cwra-logo
Logo de la conférence. Source :
ACRH.

L’occasion a été excellente pour nouer des contacts et expliquer à un groupe averti de professionnels de l’eau ce que fait la CMI dans les bassins canado-américains. De nombreux participants à la conférence venaient du sud de l’Alberta, et ils connaissaient donc bien le rôle joué par la Commission dans le contexte des rivières St. Mary et Milk, mais ils étaient moins informés de ce qu’elle fait en application de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs et de son activité dans d’autres bassins hydrographiques du continent. 

Ainsi, et vu le grand nombre d’exposés dont ses représentants ont émaillé la conférence, la Commission a pu faire connaître toutes les façons dont elle fait collaborer les disciplines, par-delà les limites des pays, pour aider à prévenir et à résoudre les différends transfrontaliers.

Le commissaire Moy a livré un discours qui a montré l’étendue et la profondeur de l’activité de la CMI dans de nombreux paysages et au cours de plusieurs décennies depuis sa création au tournant du siècle dernier.

rich-moy-keynote-cwra-2017 (2)
Le commissaire Rich Moy prononce un discours à titre de conférencier invité. Source : IJC.

Les diverses séances ont permis au personnel de la CMI de présenter des analyses approfondies sur des sujets comme les récents travaux du Groupe d’étude international sur les courbes d’exploitation du lac à la Pluie et du lac Namakan (dont le résultat est soumis à la consultation publique jusqu’au 1er septembre), la modélisation au moyen d’un modèle binational de qualité de l’eau appelé SPARROW, la régularisation des débits du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent et la gestion adaptative des Grands Lacs.

Les conférences annuelles de l’ACRH sont la pierre de touche des professionnels de l’eau au Canada depuis des dizaines d’années, et la récente édition à Lethbridge n’y a pas fait exception. La Commission est fière du rôle qu’elle joue depuis des années pour garder la paix dans les eaux transfrontalières, et elle espère participer aux activités de l’ACRH dans l’avenir afin de poursuivre la diffusion des meilleures pratiques pour gérer les enjeux des ressources hydriques communes.

Paul Allen est gestionnaire des politiques et communications à la Section canadienne de la CMI, à Ottawa, en Ontario.

0 Responses to La conférence annuelle des professionnels de l’eau met en valeur la coopération transfrontalière