Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes
Abonnez-vous pour recevoir des notifications de nouveaux articles.
Abonnez-moi
Go Back

Histoire de famille : Craig Palmer et le fossé à l’origine d’un traité

IJC admin | 2016/08/16

Par Allison Voglesong

 

 

Adelbert Cazier n’a jamais pensé qu’il créerait un conflit lié à l’eau entre le Canada et les États-Unis, surtout pas un conflit qui serait à l’origine du Traité des eaux limitrophes et mènerait à la création de la CMI.

Au début du XXe siècle, les agriculteurs du Montana, aux États-Unis, ont construit un canal afin d’avoir plus d’eau pour irriguer leurs champs. Toutefois, les agriculteurs canadiens de l’Alberta, dont les champs se trouvaient en aval du canal et étaient donc privés d’une partie de l’eau, ont répliqué en construisant leur propre canal. Adelbert Cazier était un entrepreneur américain qui a été embauché pour creuser le St Mary Canal et le Milk Canal, surnommé le « Spite Ditch ». Et on connaît la suite.

Craig Palmer, arrière-petit-fils de M. Cazier, a récemment parlé du rôle joué par son arrière-grand-père dans un conflit lié aux eaux limitrophes qui a mené à la création de la CMI. Monsieur Palmer participait à la conférence de 2016 de l’International Association for Great Lakes Research (IAGLR) en Ontario.

Allison Voglesong, boursière du programme Michigan Sea Grant, travaille au Bureau régional des Grands Lacs de la CMI, à Windsor (Ontario).

0 Responses to Histoire de famille : Craig Palmer et le fossé à l’origine d’un traité