Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes
Abonnez-vous pour recevoir des notifications de nouveaux articles.
Abonnez-moi
Go Back

Perspectives pour 2016

IJC admin | 2016/02/04

Par les employés de la CMI

 

Il y a beaucoup d’activités en vue pour l’année 2016 dans les eaux transfrontalières du Canada et des États-Unis. Voici les points saillants de ce que nous réserve 2016.

En ce qui concerne l’Accord relatif à la qualité de l’eau des Grands Lacs, on peut voir que l’année en cours comportera des rapports d’étape, des assemblées  et des possibilités d’en apprendre davantage sur la qualité de l’eau des Grands Lacs. 

En avril, la Commission réunira des experts sur les microplastiques qui présenteront les données les plus récentes en vue de contrôler et d’éliminer les sources et les effets de ces polluants, en plus de tenir un forum public le 26 avril à Windsor en Ontario.

En outre, le Conseil de la qualité de l’eau des Grands Lacs de la CMI finalisera ses travaux et publiera un rapport sur les produits ignifuges en 2016, tandis que le Conseil consultatif scientifique publiera des rapports portant sur les éléments nutritifs, la coordination de l’information scientifique et les améliorations à apporter aux indicateurs. Grâce à la contribution de ses conseils consultatifs des Grands Lacs, la Commission sera en mesure de fournir aux gouvernements des avis et des recommandations sur le premier rapport concernant le Plan d’action et d’aménagement panlacustre (PAAP) en vertu de l’Accord de 2012. Le premier PAAP concerne le lac Supérieur.

(Consultez également : Les gouvernements font équipe pour les plans d’aménagement panlacustres des Grands Lacs)

En 2016 toujours, le Canada et les États-Unis publieront leur premier rapport d’étape en vertu de l’Accord relatif à la qualité de l’eau des Grands Lacs de 2012.

La Commission a la responsabilité de recueillir les réactions du grand public au rapport des gouvernements et organisera deux réunions au mois d’octobre – dont l’une aura lieu à Toronto dans le cadre du Forum public sur les Grands Lacs, et l’autre à Milwaukee, dans l’État du Wisconsin. Les deux forums publics permettront une participation en ligne ainsi que des discussions avec des scientifiques, des responsables des politiques et d’autres intervenants actifs dans la protection des Grands Lacs.
 Discussion d’experts sur la priorité Écosystème du lac Érié de la CMI en 2013  lors du Forum public sur les Grands Lacs. 

Le Conseil consultatif des professionnels de la santé cherche également à en apprendre davantage sur la façon dont les événements négatifs qui surviennent dans les lacs et cours d’eau situés à proximité influent sur le sentiment de bien-être du grand public en observant les tendances et d’autres indicateurs dans les médias sociaux.

De plus en 2016, le Comité de gestion adaptative des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent (GLAM) arrivera au terme de sa première année complète d’activités, dont des efforts de mobilisation des intervenants, des chercheurs et d'autres organisations partenaires en ce qui concerne l'examen permanent des plans de régularisation des débits des lacs concernés.

Dans le cas des bassins hydrographiques du lac à la Pluie et du lac Namakan, une étude sur les courbes d’exploitation passera à une vitesse supérieure, avec la formation d’un groupe d’étude qui fera connaître au public sa méthodologie au début de février, et organisera une assemblée publique, ainsi qu’un exercice pratique de prise de décision en mars, en collaboration avec le Forum international du bassin du lac des Bois et de la rivière à la Pluie. Ces activités seront suivies d’une série d’assemblées publique au cours de l’été dans l’ensemble des bassins des lacs à la Pluie et Namakan. 

À l’approche de la crue printanière, le Comité de contrôle des niveaux d’eau du Conseil international du bassin du lac des Bois et de la rivière à la Pluie prévoit la tenue d’une assemblée au printemps ou au début de l’été, afin de recueillir les commentaires du public sur ses plans de gestion des niveaux d’eau. La date n’a pas encore été fixée.

Le Conseil international du bassin de la rivière Sainte-Croix va continuer à surveiller les taux de migration des poissons anadromes, surtout les gaspareaux, dans les lacs en amont du bassin. Depuis l'ouverture d’une passe migratoire au barrage de Grand Falls, le nombre de poissons a augmenté constamment.

Dans le cadre de la stratégie de gestion des nutriments du Conseil international de la rivière Rouge, une recherche sera entreprise sur un modèle de réponse à un stress environnemental sur le principal segment de la rivière Rouge, qui consiste en un lien entre les concentrations de phosphore et les conditions biotiques, telles qu'elles sont représentées par les taux de croissance des périphytons (algues fixées).

Le Conseil international de contrôle du lac Osoyoos travaille à la réalisation d’un documentaire en vue d’expliquer l’hydrologie du bassin et ses membres, ses membres, de même que le Conseil international de contrôle du lac Kootenay, surveillent attentivement l’accumulation de la neige et des précipitations au cours de l’hiver El Niño ainsi que les effets qu’il peut avoir sur la sécheresse qui sévit actuellement dans l’Ouest.

Les agents régulateurs des rivières St. Mary et Milk entreprend la réalisation de la première année d’un projet dans le cadre de l’Initiative internationale sur les bassins hydrographiques (IIBH) en 2016 pour examiner la consommation d’eau afin de déterminer les bilans hydriques pour la répartition.

Le comité sur les données géospatiales aussi finalise actuellement une nouvelle version en ligne de la carte des activités de la CMI (une version PDF de la carte se trouve ici).

0 Responses to Perspectives pour 2016