Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes
Abonnez-vous pour recevoir des notifications de nouveaux articles.
Abonnez-moi
Go Back

La régularisation du lac Osoyoos pourrait s’assouplir après 25 ans

IJC admin | 2013/01/16

« Souplesse » est le mot-clé lorsqu’il est question de l’avenir de la régularisation des niveaux du lac Osoyoos, dans l’État de Washington.

La Commission mixte internationale (CMI) a inscrit la date du 22 février 2013 à son calendrier, date à laquelle les ordonnances d’approbation de la CMI en vigueur visant le lac Osoyoos expireront, après avoir été appliquées pendant plus de 25 ans.

Les ordonnances actuelles assurent la régularisation du lac Osoyoos par un ouvrage (le barrage Zosel), dans l’État de Washington, aux États-Unis, et cette régularisation a aussi des incidences sur les conditions en Colombie-Britannique, au Canada.

The Okanogan River Basin. From the June 2012 Lake Board report.

La CMI n’a pas pris à la légère la tâche liée à l’expiration des ordonnances. 

Le Conseil international de contrôle du lac Osoyoos a publié ses dernières recommandations sur le renouvellement des ordonnances en juin 2012, lesquelles s’appuient sur les résultats de huit études commandées par la CMI. Après avoir reçu les recommandations, la CMI a tenu des audiences publiques en juin 2012 pour recueillir davantage de commentaires du public sur l’avenir de la régularisation du lac Osoyoos.

Les recommandations et les audiences tiennent compte des intérêts de l’agriculture, du tourisme et des municipalités, de même que de la protection des ressources halieutiques (notamment du saumon rouge). Elles ont en outre mené à une proposition de modification des courbes d’exploitation qui prend en considération les années
touchées par la sécheresse et celles
qui ne le sont pas.

Vue à vol d’oiseau du barrage Zosel, indiqué par la flèche jaune (cartes Bing).
 

Les courbes d’exploitation proposées visent à permettre une plus grande souplesse saisonnière pour atteindre le niveau ciblé du lac, et à mieux répondre aux besoins des gens qui dépendent du lac de diverses façons.

Les ordonnances renouvelées, si elles suivent les recommandations du Conseil (.pdf), visent à améliorer les conditions des deux côtés de la frontière.

Bien entendu, nous ne pouvons contrôler dame Nature, mais nous pouvons nous servir de la science et des données historiques pour élaborer un plan de protection du lac et de ses usagers pour les 25 prochaines années, et plus.

Le public est invité à participer au processus de renouvellement depuis des années, et la CMI a prend les inquiétudes et les idées très au sérieux.

Par exemple, d’importantes inquiétudes ont été soulevées quant à la gestion du lac pendant les périodes de fort ruissellement, notamment au printemps, et à la façon dont les débits sortants de la rivière Similkameen peuvent nuire aux débits du lac Osoyoos.

Il faut voir les courbes d’exploitation comme un objectif à atteindre pour le lac.

A birds-eye view of Zosel Dam, marked by yellow arrow, via Bing Maps.

Les courbes d’exploitation ont été remodelées et conçues pour répondre aux inquiétudes exprimées par le public dans le passé (et pour s’adapter davantage aux conditions hydrologiques d’une année donnée). Cela signifie qu’elles permettent des transitions plus graduelles au début et à la fin de la période estivale, avec un écart permis de 12 po durant les étés sans sécheresse (l’écart permis est actuellement de 6 po).

Les nouvelles ordonnances seront probablement appliquées en continu et évolutives. Elles comprendront en outre des dispositions permettant d’y apporter des modifications de temps à autre.

Il est important de noter que, dans les coulisses, la collaboration entre l’État et la Province dans la gestion des niveaux d’eau tout au long de l’année est continue et étroite.probablement appliquées en continu et évolutives. Elles comprendront en outre des dispositions permettant d’y apporter des modifications de temps à autre.

L’une des dispositions qui pourraient être incluses aux nouvelles ordonnances : une plus grande communication avec le public au sujet des activités réalisées des deux côtés de la frontière en cours de saison, de manière à ce que la population soit informée des niveaux à anticiper.

0 Responses to La régularisation du lac Osoyoos pourrait s’assouplir après 25 ans