Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes

La section américaine

Lana Pollack, présidente

Lana Pollack, Chair  Le président Barack Obama a nommé madame Lana Pollack au poste de  présidente de la Section américaine de la Commission mixte internationale à  compter du 26 juin 2010.

 Au cours de sa carrière diversifiée dans les domaines de la fonction publique,  de l'éducation et de la défense des intérêts publics, madame Pollack a su faire  preuve de leadership en s'attaquant à différentes questions de politique  gouvernementale. De 1996 à 2008, elle a présidé le Michigan Environmental  Council, une coalition de 70 organismes environnementaux qui travaille à la  protection des Grands Lacs ainsi que l'environnement du Michigan. De 1983 à  1994, elle a été élue trois fois sénatrice dans l'État du Michigan. En tant que  sénatrice, madame Pollack est devenue une personne influente dans la défense  de la situation des femmes et des enfants, et de l'environnement. Dans le        cadre de ses fonctions, elle a reçu des éloges en tant qu'instigatrice, en 1990,    d'une mesure législative visant à faire payer les pollueurs dans l'État du Michigan. Cette mesure, avant d'être modifiée en 1995, a fait épargner 100 millions de dollars aux contribuables en exigeant que les pollueurs paient pour le nettoyage des déchets toxiques.

De plus, madame Pollack a été membre de l'Institute of Politics de la Kennedy School of Government de l'Université Harvard, a enseigné à l'Université du Michigan, et a été élue membre du conseil d'administration du Board of Education de Ann Arbor. Elle est aussi co-fondatrice d’une revue d’intérêt générale au Michigan et elle a codirigé une école élémentaire à Lusaka (Zambia).

Elle a siégé aux conseils de plusieurs organismes dans le domaine de l'éducation et au sein d'organismes à but non lucratif et d'entreprises, notamment le Michigan Natural Resources Trust Fund Board qui verse annuellement de 35 à 50 millions de dollars aux fonds publics discrétionnaires servant à protéger, à acquérir et à mettre en valeur des parcs et des espaces verts de conservation et de récréation.

Madame Pollack, qui a grandi sur les bords du lac Michigan, à Ludington, a obtenu un B.A. en sciences politiques, en 1965, ainsi qu'une M.A. en 1970, de l'Université du Michigan. Elle est l'épouse de monsieur Henry Nathan Pollack, avec qui elle a élevé deux enfants.


Rich Moy, commissaire

Rich Moy, Commissioner

Rich Moy a été nommé par le président Barack Obama à la Section américaine de la Commission mixte internationale (CMI). La nomination a pris effet le 11 juillet 2011.

Avant de se joindre à la CMI, M. Moy a travaillé comme consultant en protection des terres et des eaux et, à ce titre, a coordonné l’élaboration d’une stratégie globale pour l’environnement et l’utilisation des terres de l’écosystème transfrontalier de la Couronne du Continent. Il a aussi été agrégé supérieur au Center of Natural Resources and Environmental Policy de l’Université du Montana. 

Durant 27 ans, M. Moy s’est concentré sur des approches stratégiques et scientifiques de collaboration s’appliquant à la politique, à la gestion et à la planification de l’eau, aux droits relatifs à l’eau des Autochtones ainsi qu’aux questions transfrontalières et régionales portant sur les eaux et les sols pour le compte du Department of Natural Resources and Conservation du Montana. Il a beaucoup collaboré avec des organismes d’autres États et du gouvernement fédéral à des dossiers régionaux de gestion de l’eau dans les bassins de la rivière Missouri et du fleuve Columbia, y compris concernant la répartition des eaux, la pêche, la qualité de l’eau, l’exploitation des réservoirs et la gestion de la sécheresse. Récemment, il a présidé la Flathead Basin Commission, qui compte 23 membres et a le devoir légal de protéger la qualité de l’eau et l’environnement du plus vaste lac d’eau douce des États-Unis à l’ouest du fleuve Mississippi. Auparavant, il a dirigé durant quatre ans la participation du Montana à la High Plains Research Experiment et travaillé comme garde forestier et écologiste dans le Glacier National Park, où il a élaboré le plan de gestion de l’arrière-pays. 

M. Moy collabore depuis plus de 25 ans avec les provinces de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de la Saskatchewan et le gouvernement fédéral du Canada, ainsi qu’avec la CMI, à des dossiers de qualité de l’eau, de ressources halieutiques, d’espèces sauvages, de répartition et de paysage. Il a été secrétaire américain du groupe qui a procédé à l’étude de la CMI sur les effets possibles d’un projet de mine de charbon à la source de la rivière Flathead. Il a représenté le Montana à l’occasion de plusieurs activités canado-américaines, y compris les travaux du groupe de travail de la CMI qui a étudié la répartition des eaux des rivières St.  Mary et Milk, les activités du Crown Managers Partnership, dont les membres gèrent la région transfrontalière de la Couronne du Continent, et la répartition des eaux de la rivière Poplar. Il a négocié deux accords de protection de l’environnement transfrontalier pour le compte du Montana avec les gouvernements des provinces de la Colombie-Britannique et de l’Alberta. 

M. Moy a été élu pour quatre mandats aux conseils scolaires d’Helena et a fait partie du conseil d’administration du Montana Science Institute. Il a été membre du Montana Water Course Advisory Committee et du conseil consultatif du Water Research Center. L’EPA lui a remis un prix de réalisation environnementale pour ses travaux concernant le lac Flathead et ses eaux d’amont en 2006, et les Flathead Lakers lui ont remis un Stewardship Award pour ses travaux concernant le même lac en 2009. 

M. Moy a obtenu un B.A. et une M.A. de l’Université du Montana, et a presque terminé ses études doctorales en écologie animale à l’Université du Missouri, campus de Columbia. Sa femme Gigi et lui ont trois grands enfants. M. Moy aime travailler le bois, voyager et skier, et il pratique la randonnée pédestre et la pêche à la mouche.