Commission mixte internationale (CMI)
Plus d’un siècle de coopération pour la protection des eaux communes

La rivière Poplar

En 1936, la Conservation Board de l’État du Montana a fait demande auprès de la CMI pour construire un barrage sur le bras est de la rivière Poplar à des fins d’irrigation. La demande a été approuvée par la CMI, mais le barrage n’a jamais été construit.

En 1977, la CMI a reçu un renvoi portant sur l’examen de la qualité de l’eau de la rivière Poplar, y compris les effets de l’exploitation d’une centrale thermique en Saskatchewan sur la qualité des eaux transfrontalières. La CMI a recommandé l’établissement d’un groupe bilatéral afin de surveiller la qualité de l’eau et la quantité d’eau dans la rivière Poplar et diverses options par lesquelles les usagers de l’eau au Montana pourraient être indemnisés pour les pertes susceptibles d’être causées par la centrale thermique. Les gouvernements ont établi un groupe de surveillance bilatéral.

Le Comité relève de la CMI. Sa principale responsabilité est de superviser les programmes de surveillance visant à évaluer les risques d'impacts transfrontaliers associés à la centrale énergétique et à son exploitation. 


Liens

Comité de surveillance bilatéral de la rivière Poplar: Superviser les programmes de surveillance visant à évaluer les risques d'impacts transfrontaliers associés à la centrale énergétique de Coronach et à son exploitation.